Training Addict ou Accro au sport : C’est quoi et comment ça se gère ?

Du sport, on en a tous fait un jour ou l’autre, qu’il s’agisse de s’inscrire dans un club de foot ou de s’entraîner au tennis avec son pote d’enfance le dimanche. Le problème (enfin pour ceux qui l’estiment comme tel) c’est que le sport a vraiment un impact sur notre condition physique et émotionnelle, et ce de façon assez incroyable. 

Comment devenir accro au sport ? 

Pour commencer, je vais vous dire que j’ai toujours fait du sport, ce n’est pas quelque chose de nouveau pour moi ; mais entre un entraînement de basket le mercredi soir et 2-3h de sport par jour il y a un monde. 

Malheureusement, ou heureusement (oui certains voient encore le verre à moitié vide) ; s’investir dans le sport de façon très régulière est compliqué, du moins au début. C’est un peu comme de la bière, au début ce n’est pas bon, et après… Vous avez compris.

Vous faites 1h de sport par semaine puis 2, etc. jusqu’à trouver votre point d’équilibre.

Il vous permet de garder la ligne de manger plus ou de conserver votre équilibre mental. Jusque-là rien de bien méchant, mais parfois, il est compliqué de trouver cet équilibre.

Dépression ou accommodation à la sécrétion d’endorphine… les raisons sont nombreuses. Ce que vous faites actuellement n’est plus suffisant. 
Des séances plus longues, plus régulières, s’attaquer à différents sports … Jusqu’au jour où votre vie ne tourne plus qu’autour du sport, et louper votre séance du midi est devenu impossible. 

Training addict Faster Today

Je ne vais pas vous jeter la pierre, et encore moins vous dire de changer. Je vais même répondre aux questions que j’entends très régulièrement et vous montrer que même si vous êtes le plus drogué possible, ce n’est pas bien grave.

Allez, laisse-toi faire ça va bien se passer.

A partie de quel moment tu es considéré comme accro ?

Il n’y a pas de règle bien précise, vous pouvez faire 5 à 6 séances de sport par semaine et être accro. Il s’agit plus des sensations ressenties lors du traditionnel jour OFF.

Irritabilité et fatigue sont des exemples de symptômes. Personnellement, je me sens impur (sale quoi) et je commence à trembler après 2 jours d’inactivité. Bon ok, je ne tremble pas vraiment comme vous l’imaginez à l’instant, mais vous voyez l’idée – après 2 jours, je me sens vraiment mal.

Tu dis que t’es addict mais c’est quoi ton programme ?

Je fais 2 séances de sport par jour, le midi et le soir.
En général fitness ou street-workout le midi et le soir cardio (natation, vélo, running) ou sports collectifs (basket, rugby).
Pour être honnête, j’envisage d’ajouter une séance le matin 2 à 3 fois par semaine, mais il ne faut pas le dire à l’équipe, ils ont tous peur du surentraînement.

Note de Jérémy : Toute blague mise à part, c’est un problème très sérieux. Stéphane s’entraine depuis des années et dispose d’une capacité de récupération qui nous étonne tous, mais ne faites pas la même chose que lui, ou du moins pas du jour au lendemain. On ajoute généralement un entrainement par saison à son planning.

Comment tu peux bosser, voir tes amis et faire autant de sport ?

Pour répondre aux mauvaises langues, j’ai le temps de faire du sport, de bosser et de vivre. Je suis consultant en finance de marché et je continue mes études. L’excuse « je n’ai pas le temps » n’est pas permise, il s’agit juste d’un arbitrage (oui déformation pro.) entre d’autres activités et/ou une optimisation du temps.

Profiter du métro pour lire. Arrêter de regarder la tv (sauf American Dad évidemment) ou même Tinder… Il ne s’agit que de quelques exemples trop chronophages à mon goût.

Note de Jérémy : Stéphane soulève ici un point très important. On peut TOUJOURS trouver le temps. Que ce soit d’avoir une vie sociale ou de s’entrainer. Il suffit juste d’équilibrer avec d’autres activités moins importantes pour vous.

Triathlon training addict sport

Au niveau social, c’est tout le contraire de ce que l’on peut s’imaginer. Le sport m’a permis de sociabiliser ! Lorsque je suis arrivé à Paris, je ne connaissais personne ou presque, à travers la course à pied, j’ai rencontré des personnes intéressantes qui partagent les mêmes centres d’intérêt que moi.

J’arrive donc maintenant à assouvir mon besoin et rester en relations avec le monde extérieur. Et mes amis d’enfance me connaissent assez pour me proposer des activités qui nous plairont à tous.

Allez viens copain, on va faire connaissance à la salle … 😉

Tu as le temps de faire autre chose que du sport ?

C’est une question que j’entends tout le temps.

Nous sommes lundi et un collègue m’a demandé ce que j’ai fait comme sport ce week-end. Jusqu’ici pas de problème.

Mais après lui avoir dit «  samedi j’ai fait 70km de vélo d’intérieur et 35km de running le dimanche », un raccourci s’est fait dans sa tête : J’ai passé mon temps plein de sueur…

NON ! Il s’agit ici de 6 ou 7 heures dans tout mon week-end. J’optimise mon temps.

Nous en revenons à l’organisation, ce week-end là, j’ai profité au maximum : Bronzette, barbecue, ballades. Il n’y a pas de limite imposée par ma pratique sportive.

Que ferais-tu si pour raison médical, tu devais arrêter le sport ?

Il m’est déjà arrivé d’être blessé, mais je trouvais toujours un moyen de me bouger les fesses. Quand mon épaule est en vrac, je fais du vélo, si ma cheville est souffrante, je m’explose les biceps… Parfois c’est un peu plus compliqué, et là je n’ai pas vraiment de réponse à donner, le plus important est de rester positif et de réfléchir à ses capacités.

Note de Jérémy : Le repos le repos le repos

Le sport est-il toujours une histoire de performance ?

S'entrainer toujours plus

La compétition dans le sport est une chose très importante, si cela peut vous aider à progresser : « welcome ». Toutefois n’oubliez pas que cela reste avant tout un moment que vous pouvez partager.

J’espère qu’après ces quelques lignes, vous comprendrez que cette addiction n’est pas une fin en soi. N’ayez pas peur de l’exercice, il ne vous veut que du bien ☺

Stéphane

N’hésitez pas à nous rejoindre sur la page Facebook – mais aussi sur la Newsletter (On y envoie chaque semaine une revue de presse et en prime, vous recevez un guide de 40 pages pour apprendre à courir vos 5 premiers km en partant de nulle part).

PS : Tu peux aussi retrouver Stéphane sur Instagram par ici : https://www.instagram.com/captain_sl/

Partager cet article :

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *