(Test et Avis) : BV Sport, quand compression et running font bon ménage.

Les tests de marque, on n’avait pas encore fait. Du coup, j’suis mi-fier, mi-content, ça fait mymy, comme ça on perd pas le nord quoi. Bref, jeux de mots pourris mis à part, aujourd’hui, on va vraiment faire notre premier test de marque running, avec notamment BV Sport que j’ai eu l’occasion de découvrir et de tester il y a une semaine de ça.
Bouge-pas, je t’explique #LaTeam.

BV Sport-soiree Paris-run1

C’était une belle après-midi d’été… le soleil se couchait sur Paris…
Nan j’déconne. C’était un soir de la semaine dernière et il faisait -1000. Heureusement, on testait des tenues plutôt efficace avec une équipe de blogueurs et sportifs très cool.

Shut up & Bouge et Beerunneuse pour ne citer qu’elles, puisqu’elles ont réussi à me supporter plus longtemps que les autres pendant ce run test glacial.

Bon, décor posé, parlons plutôt des produits et de la marque.

A la découverte de BV Sport

BV Sport-soiree Paris-soiree3

BV sport, leader Français de la contention/compression du sport de haut-niveau équipe plus de 10 000 athlètes internationaux. Parmi eux de très nombreux champions du monde et champions olympiques. Sa gamme BOOSTER, fabriquée en France est revendu dans plus de 1600 points de ventes. Située à Saint-Étienne, à quelques minutes du stade GEOFFROY GUICHARD, notre unité de production fabrique l’ensemble des gammes de contention compression.

Voici ce qu’on nous dit sur Internet (sur leur site), mais qui nous a également été expliqué lors de la soirée test.

Ce qui nous intéresse plutôt, c’est la technique et la réflexion derrière la marque.

Pendant des années, les chaussettes / bas etc… étaient destinés aux personnes avec une mauvaise circulation et ne servaient pas à la récupération des sportifs. En effet, la compression n’est pas la même dans un cas que dans l’autre, pour un résultat optimal.

Il y a donc ici une réflexion de performance, de récupération mais aussi un background médical pour l’histoire du produit, puisqu’il devait VRAIMENT servir les sportifs (on sort du cadre purement marketing de certains).

Bon l’histoire de marque est posée, et vous savez maintenant ce qu’il y a derrière. Revenons-en à nos moutons, ou à nos manchons. Le Test !

Test et Avis

BV Sport-soiree Paris-run3

Je l’avais un peu zappé, mais j’ai couru mes toutes premières courses de ma vie en manchons de compression BV sport. Les basiques quoi, les trucs standards, mais c’était déjà plutôt cool.
Je les utilisais d’ailleurs également en récupération après ça, notamment sur les sorties un peu traumatisantes sur l’avant du pied notamment. (Travail de foulée, tout ça tout ça.)

Cette fois, c’est une tenue complète que nous testons avec mes compères : Chaussettes, manchons, glaçon, haut manche longue – la totale.

J’avais un peu d’appréhension quant au haut, il faisait -120000 dehors, je n’avais pas de veste et les hauts de compression ont tendance à remonter sans cesse (et on le sait tous, c’est super chiant).

BV Sport-soiree Paris-soiree1

Bonne surprise au final, le haut ne bouge pas, il tient chaud, le maintien est agréable. Test réussi.

Sur les 4 km du test, rien à signaler de plus sur les autres vêtements.

J’ai depuis réessayé le leggings court et les manchons sur de plus longues distances, et le résultat est plutôt agréable.

 

BV Sport-soiree Paris-run2

Le petit buff jaune, c’est moi qui a froid au nez.

Pas de frottement, bonne récupération globale, il faudra tester en course officielle !

BV Sport, c’est pour vous un sans-faute.

La note de la redac pour le plaisir de s’écouter, enfin se lire, enfin tu vois quoi.

Personne n’a été payé pour l’écriture de cet article, il s’agit simplement d’une soirée test, et personne ne nous a rien demandé, ceux qui me connaissent me verront VRAIMENT avec les produits de la marque, puisqu’ils font partie des quelques marques que je porte réellement et que j’apprécie.

By the way, l’intéret de ces testing, en tant que blogueurs, en plus de rencontrer nos comparses, est aussi de tester de nouveaux produits, que nous n’aurions peut être pas naturellement acheté, parce que oui, on peut tout à fait courir avec un leggings pourri et un coupe vent à 3 euros.

La différence se fera au ressenti, aux traces de frottement et j’en passe.

Si vous courez 3 km de temps en temps, n’investissez pas dans autre chose que des chaussures acceptables, pas besoin de vous ruiner, la course reste un petit plaisir ponctuel.

Si vous courez 20, 30km / semaine et plus, et que vous allez sur des compétitions, vous vous rendrez vite compte que consommer les produits professionnels devient une nécessité, et un confort pour votre entrainement au quotidien.

A ce moment là, BV Sport, ou d’autres spécialistes, essayez et faites votre choix, vous connaissez maintenant mon avis !

Bonne journée #LaTeam !

Mymy, dit le poussin.

PS : N’oublie pas de retrouver la marque sur son site, mais aussi sur Facebook ! 

———————————————————

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez-nous sur Facebook pour en discuter ! 

PS : Vous pouvez aussi télécharger nos 2 guides

– Le renforcement musculaire pour les débutants
– Courir ses 5 premiers km quand on part vraiment de nulle part.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *