Mini Spartiate à la conquête du monde !

Une nouvelle fois, Faster Today ouvre ses chroniques à quelqu’un qui a de belles choses à dire ! C’est Romane qui prend la parole ici pour nous parler Spartan Race, OCR (courses d’obstacles) et préparation physique ! Tu es prêt ? On voiture Simone !

 

Pour ma première apparition sur Faster Today, je vais te parler Spartan Race !

Petite récap’ pour les non-initiés :

Les Spartan Race sont des courses à obstacles, discipline sportive nommée OCR (Obstacle Course Racing, comme ça maintenant tu sais). Il en existe de plus en plus à travers le monde et si tu te poses la question, sache que OUI, C’EST UN SPORT. Avec championnats d’Europe, du Monde, et tout et tout.

En gros, une Spartan, c’est un trail/renfo en fractionné. Tu cours en montagne, dans de la boue (beaucoup de boue), de la neige, ou encore sur des chemins qui n’en sont pas. Puis tu t’arrêtes à chaque fois que tu as enfin trouvé un bon rythme entre tes jambes et ton cardio pour user de l’intégralité de ta masse musculaire pour passer des obstacles : ramper sous du barbelé, grimper à une corde lisse, porter des sacs de sable/parpaings/chaines/bûches (oui… je sais…) ou encore te pendre dans un filet ou à un pont de singe.

En vrai, une Spartan, c’est surtout du dépassement de soi en permanence, c’est affronter tes peurs, rencontrer des gens géniaux, découvrir l’esprit du sport, et l’occasion de hurler « AROO AROO AROO » entourée de Spartiates aussi fous que toi.
Et puis même des fois te trouver un peu badass. VOIRE d’être un chouïa fière, et ça, ça fait quand même pas mal de bien.

Chez Spartan tu as plusieurs formats de courses dont :

  1. Sprint : 6km+ et 20-23 obstacles
  2. Super : 13km+ et 24-29 obstacles
  3. Beast : 21km+ et 30-35 obstacles

Information très importante : NE CROIS JAMAIS CE QUE L’ON TE DIT. Tu ne sais jamais à l’avance combien de kilomètres tu vas parcourir ni combien d’obstacles, ces données ne sont que des minimums, tu peux être sûr d’en avoir plus. (Pour te donner une idée, ma dernière Sprint faisait 11km et ma Super un peu plus de 16).

 

Quand on te dit pour la troisième fois                                     “Courage ! Il te reste 4km !” #Truestory

 

Il existe plein d’équipes différentes avec qui tu peux t’entraîner et courir. J’ai rejoint la Team Odin OCR il y a un peu plus d’un an pour m’entraîner et courir ma première Spartan ! C’est grâce à la Vague 300 (vague d’initiation) de l’équipe Tribe que j’ai pu courir ma première Sprint, sur le circuit de Jabline près de Paris. Les courses d’obstacles me tentaient depuis un moment mais ma phobie pour le vertige m’empêchait de passer la ligne de départ. Et puis un jour, je me suis dit que j’allais le faire. Que j’allais me confronter à cette peur, et tout faire pour la dépasser. C’était un premier pas très important pour moi et plein d’autres dans ce sens ont suivi.

Il y a tout pile un an, après quelques kilomètres de boue et deux/trois crises de tétanie perchée sur des obstacles à plusieurs mètres du sol, je portais non sans émotion ma première médaille Spartan !

 

 

Aujourd’hui, après deux Sprints (Jabline 2017 et Morzine 2018) et une Super (Valmorel 2018), je voulais terminer ma Trifecta annuelle (les trois formats en une année, il existe également la Trifecta week-end) en courant la Beast au Castellet, le 06 octobre prochain. Et puis finalement j’ai eu envie de me dépasser un peu plus… Après un week-end en tant que bénévole Spartan à Morzine à lorgner sur les médailles tricolores de la Trifecta week-end, je me suis dis qu’elle serait quand même vachement sympa autour de mon cou…

 

La première étape importante pour une décision pareille, c’est d’avoir Ju pour ami.  Voilà, Ju, c’est quelqu’un qui s’amuse à te mettre une mini idée dans la tête et qui la regarde pousser dans ton esprit avec satisfaction. (Pour ceux qui connaissent Ju, vous pouvez tout à fait imaginer son regard et sourire diabolique). (Pour ceux qui ne connaissent pas Ju, j’en suis navrée, tâchez de trouver quelqu’un d’insupportable qui a beaucoup trop d’idées.)

 

“Allô Ju ? J’ai eu une idée…” “Mais  encoooore ??”

 

La deuxième étape, c’est d’annoncer à tes potes Spartiates que tu participes à la course du Castellet, de les entendre dire avec joie “Génial ! Tu fais la Trifecta week-end ?” Et de devoir répondre “Non, je fais JUSTE la Beast”.

La troisième et dernière étape, c’est de traîner sur le site Spartan (déjà là en général c’est mal barré), et de s’émerveiller de la façon suivante : ” ooooh, c’est vrai qu’ils font une Sprint en nocturne, je voulais troooop la faiiiiire !!”.

Et voilà. C’est fichu.

C’est donc avec joie/peur/folie/incertitude/excitation que je vous annonce officiellement que je me lance dans une Trifecta… journée !

Oui, les trois courses dans la même journée, parce que dormir c’est tricher. #Teamtoujoursplus

 

En vrai ça veut dire quoi :

Une Trifecta c’est minimum 50 km de course, environ 80 obstacles et on espère un minimum de burpees… Dénivelé positif non identifié pour le moment, sinon ce n’est pas drôle.

Ah oui, concernant les burpees, tu seras ravi d’apprendre que chaque obstacle raté te vaut 30 burpees. Et ne râle pas parce que des Marshalls sont là pour surveiller que tu les fais toutes, sans « no rep’ » !

 

Une fois que tu annonces aux autres et de prononces à haute voix ta décision, ton objectif devient d’un coup beaucoup plus réel. (Donc moi j’ai carrément décidé d’écrire un article dessus, histoire de ne pas avoir d’autres choix que de réussir… Appelle-moi Romy-les-bonnes-idées.)

Si tu t’es déjà lancé des défis un peu fous comme ça, tu sais que tu n’es pas épargné par les réactions de tes interlocuteurs.

Entre « Bah oui, évidemment », « t’es une tarée », « tu en es capable », « tu ne veux pas faire JUSTE une Beast pour commencer ? », « tu as le mental », « ah oui une petite Trifecta ça se fait bien », « Castellet c’est pas Morzine » et enfin le magistral « une QUOI !?? », autant te dire qu’il faut quand même que tu sois déjà accrochée à ta décision.

Etonnamment je me suis quand même rendue compte que peu s’inquiète pour moi ! (Mais tranquille, je suis là pour me mettre la pression toute seule, ça je sais faire !)

C’est carrément motivant, surtout que je vais avoir besoin de soutien moral durant toute la préparation physique qui se dessine pour ces prochaines semaines. Fractionné, runs avec dénivelés, renfo ++, trail… Autant te dire que si on pouvait ajouter quatre/cinq jours à une semaine ça ne serait pas de trop !

En parallèle de cette préparation, (entre un mémoire, un diplôme à valider, et des vacances avec les copains (#Teambeaucouptropplus)), je me suis dit que je pourrais peut-être te raconter tout ça sur Faster Today. Une façon de partager ma petite expérience en t’expliquant les différentes étapes de ma préparation jusqu’à la (les) course(s) finale(s).

Dans mes prochaines missives je vais donc essayer de te raconter mes entraînements, entre routine matinale, runs chez AR Pigalle, trainings avec Team Odin OCR, et autres festivités pour mes minis muscles. J’essayerai de te transmettre les conseils qu’on m’a donnés, et surtout j’espère que cette lecture te motivera pour tes nouveaux défis et objectifs à atteindre.

J’espère que cela te plaira ! Si j’ai bien appris une chose de ce sport, c’est que tout est une question de partage. Alors si cela te donne envie de me partager ton expérience et tes conseils, surtout n’hésite pas !

 

A bientôt,
Aroo,

Romane

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *