[INTERVIEW] Sélim, le Coach en Séduction qui ne court pas qu’après les filles.

C’est Sélim qui se prête aujourd’hui au jeu des questions et qui nous parle de son rapport au sport ainsi qu’au running. Il se présentera lui même, mais sachez globalement qu’il officie dans la séduction, l’influence digital, le web de manière générale. Vous voulez en savoir plus sur lui ? C’est maintenant !

– Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Selim niederhoffer interview faster today

Salut, je m’appelle Sélim Niederhoffer, je fais de la communication sur le web, j’organise des fêtes, je suis coach en séduction et parfois je me prends pour un mannequin. J’ai aussi le record du speed-dating en avion, si vous voulez tout savoir, mais c’est une autre histoire.

– Qu’est ce qui t’a amené au running ?

Parfois, les copains n’étaient pas là pendant les vacances pour jouer au foot, je mettais mes baskets et j’allais courir tout seul. De mémoire, j’ai toujours bien aimé les cross et l’endurance en primaire, au collège, au lycée.

– Tu pratiques d’autres sports ?

Le foot et la boxe aussi. Et le poker de temps à autre !

– Ta discipline / ton sport de predilection ?

Le football. Au choix, je préfère courir après un ballon que juste après mon temps. Je préfère le défi en équipe.

– Ton exercice / entraînement préféré ?

Ça va peut-être paraître bizarre, mais je n’aime pas les entraînements. Je n’y vais que pour garder un rythme de cardio acceptable et des poumons viables (parce que je suis asthmatique). Le running d’une manière générale me saoule terriblement, d’où le besoin d’avoir des objectifs !

– Ton matériel fétiche ? (chaussures, tenue, ce que tu veux nous dire)

Mes baskets qui brillent, qui tranchent avec le reste de ma tenue sobre. Tout en noir ou en gris, sauf les chaussures bleu électrique. En ce moment, une paire de Boost Adidas, et une paire de Mizuno.

– L’aliment que tu inclus dans ton alimentation et que tu adores ?

Les bretzels. Cherche pas à comprendre. Mon alimentation est une catastrophe. (Selim vient d’Alsace, donc on l’excuse pour les bretzels)

– L’aliment que tu inclus dans ton alimentation et que tu détestes ?

La banane. Ce truc de runner, de sportif qui me débecte, me rappelle des médicaments quand j’étais gosse.

– Comment organises tu tes repas ?

J’écoute mon ventre, il me dit « c’est l’heure ». Parfois c’est vraiment l’heure et je trouve des potes pour partager un repas, parfois ce n’est pas l’heure et je me rabats sur des Gerblé, des Bjorg ou des bretzels si c’est le soir.

– L’alcool et toi ?

Relation compliquée. Souvent non, souvent abstinent. Mais dans le cadre de mon travail de blogueur lifestyle, j’ai la chance d’être invité à des dégustations de vins ou de whisky auxquels il serait idiot de ne pas goûter. Mais toujours avec modération.

– La pizza 4 fromages / le kebab et toi ?

La quatre fromages m’ennuie, elle manque de viande. Le kébab malheureusement : grosse solution de facilité. Je vis entre un chinois et un kébab, du coup il m’arrive de ne pas faire les courses pendant un mois.

– Tu t’entraînes en vacances ?

Sélim et Soraya sur Faster Today

En toute circonstance. Il n’y a que quand je suis malade que je ne fais rien. En voyage, si je ne peux pas prendre ma paire de baskets, je tape quand même quelques abdos pour la forme.

– Ton lieu préféré pour t’entraîner ?

Dans la forêt derrière chez mes parents, sur le bassin d’Arcachon. Deux minutes de course dans la forêt et me voici déjà sur le sable, à courir au bord de la plage. Injouable.

– Ton lieu préféré pour ne rien faire ?

Je suis hyperactif, j’ai un vrai problème avec ça, je ne sais pas « ne rien faire ».

– Ton lieu d’évasion préféré ?

Si on pouvait bloquer la vie à Florence au printemps ou en été, ce ne serait pas de refus.

– La qualité que tu préfères chez un training partner ?

Je m’entraîne seul, je me bats souvent contre moi-même. Avoir un training partner implique de devoir trouver un compromis sur les horaires, et je ne suis pas vraiment flexible. J’arrive à me discipliner suffisamment pour me passer le plus souvent d’un partner in crime !

– Un pays où tu voudrais vivre ? Pourquoi ?

Les Etats-Unis. Je n’ai pas choisi, c’est eux qui m’attirent depuis que je suis gamin. Le marathon de NYC, un jour (prochain, je l’espère… et vais tout faire pour y arriver !)

– Ton livre préféré ?

Si c’est un homme de Primo Levi

– Ton film préféré ?

Forrest Gump.

– une citation qui te motive au quotidien ?

« Tu sais pourquoi ça fait mal » : une citation de moi, pour sortir du lit, pour me souvenir des sacrifices faits, pour garder l’oeil sur l’objectif.

– Un / une athlète que tu admires ?

Zlatan Ibrahimovic pour la force de caractère je pense, mais j’aurais pu te répondre CR7 aussi. Tous ces mecs qui sortent de la misère et marchent sur le toit du monde.

– La chanson qui te motive le plus ?

J’ai quelques playlists pour les abdos, pour la boxe, mais je déteste courir en musique, ça me cale sur un faux rythme. Mais quand je veux me lancer à la salle ou chez moi : Burning Heart de Survivor. Ils avaient déjà fait Eye of The Tiger pour Rocky 3, mais celle-ci, utilisée pour l’entraînement de l’étalon italien dans Rocky IV en Russie, est encore plus folle.

Allez cadeau, ma playlist la plus débile pour les abdos : DAVID GET ABS

– Ton mot préféré ?

Discipline.

– Ta devise ?

Un jour, je réfléchirais sérieusement à trouver une réponse pour cette question.

– Un mot pour la fin ?

Amour. Travailler et aimer, y’a que ça de vrai. Le reste, c’est sympa aussi, mais « at the end of the day, it’s all about her » (grosse citation de Californication)

Merci Sélim d’avoir pris le temps de nous répondre ! Et bon courage pour tes objectifs à venir !

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *