[INTERVIEW] Marion, la blogueuse de tous les défis

On continue les interviews des personnes qui nous inspirent, que l’on a envie de lire, qui devraient vous inspirer. C’est au tour de Marion de jouer le jeu. Elle vous en dit plus sur elle, son rapport au sport, à l’alimentation et tout et tout. Laisse-toi faire copain, ça va bien se passer.

– Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Je m’appelle Marion, j’ai 25 ans et je suis actuellement social media manager. J’ai retrouvé ma vie parisienne il y a tout juste 6 mois après 2 ans passés à l’étranger, plus précisément… En Inde !

– Qu’est-ce qui t’a amené au running ?

C’était un objectif de perte de poids au départ. Septembre 2011, je dépasse honteusement la barre des 60kg pour me rapprocher très dangereusement des 65, à seulement 21 ans et 1m62 je me sentais mal. Les filles de ma famille (mère, tantes, cousines) courent toutes, et c’est tout bêtement le premier sport qui m’est venu à l’esprit quand je me suis dit qu’il fallait que je m’y mette. J’ai acheté un dossard pour le semi-marathon de Paris de mars 2012 (oui, je suis folle) en me disant : ma grosse, tu as 6 mois pour te remettre en forme et tout défoncer.

Marion rocks blogueuse et runneuse

– Tu pratiques d’autres sports ?

Maintenant oui : je me suis mise à la boxe française en juin dernier et je suis complètement accro. Je reste encore très novice mais la progression est intéressante, j’aime beaucoup me dépasser lors des entraînements. Ca m’a encore pris d’un coup, un dimanche de lose après avoir mangé 2 boîtes de chocolat les larmes aux yeux… J’ai filé à un cours d’essai sur un coup de tête et j’ai signé direct pour un abonnement d’un an. La folle, bis !

Plus sérieusement, je suis très contente d’avoir signé au Battling Club car je peux associer mes entraînements de boxe à des séances de circuit training/fitness et renforcement musculaire. C’est vraiment top.

– Ta discipline / ton sport de prédilection ?

Maintenant que j’ai découvert la savate : c’est ça !

Mais qui sait, dans quelques années j’aurai un nouveau coup de cœur ?

– Ton exercice / entrainement préféré ?

En footing, j’aime faire de longues sorties à la campagne avec ma mère : on discute, on prend un grand bol d’air, ça me fait un bien fou. Je suis plus portée endurance fondamentale que vitesse, je ne me soucie pas du tout du chrono. La distance m’importe plus.

En boxe française, étant encore débutante j’apprécie les séances sur sac : ça me permet de faire de bons exercices de cardio et de travailler ma souplesse (notamment pour les fouettés visage ou les revers !)

– Ton matériel fétiche ? (chaussures, tenue, ce que tu veux nous dire)

Pour la course, je viens de passer d’adidas à Asics et je suis encore mitigée : mes périostites chroniques sont évitées mais je peine encore à trouver un modèle adapté à ma foulée (je piétine un peu car je manque encore de vitesse, à moi les contractures aux mollets, aïe !)

Je suis encore un peu trop timide pour courir en short, alors j’ai une belle collection de leggings que je dégaine été comme hiver ! Lâchez-moi chez Decathlon, H&M, Oysho et Nike et je deviens fada.

Récemment, j’ai investi dans des manchons et chaussettes de compression : ça m’a changé la vie. J’ai beaucoup moins mal en courant et ça me soulage, alors je ne pourrai plus jamais revenir à une course sans. Mais franchement, le bitume est tellement traumatisant pour les articulations : il faut faire attention… Je vais me motiver pour courir dans le parc du Château de Vincennes le dimanche désormais, cela me fera le plus grand bien.

Marion rocks interview sur Faster Today

– L’aliment que tu inclues dans ton alimentation et que tu adores ?

L’avocat ! Je n’ai pas attendu que ce soit la mode et hyper instagram-friendly pour en manger des cargaisons toute l’année. En salade, en tartines, à la petite cuiller avec du vinaigre balsamique dans le trou laissé par le noyau, en guacamole maison… Ah, j’adore !

– L’aliment que tu inclues dans ton alimentation et que tu détestes ?

Pfff, le « faux fromage ». Enfin, j’adore le comté, le bleu de Bresse, le camembert… Plus c’est fort et gras, mieux c’est. Mais mon cuissot n’est pas fan, alors pour compenser, je remplace ces bombes caloriques par des petits carrés frais à 0% quand je me fais des tartines mais franchement, c’est la grosse déprime.

– Comment organises-tu tes repas ?

A l’arrache. Quand j’ai commencé le régime IG (à faible indice glycémique), je notais tout ce que je mangeais et préparais mes repas en avance. Ca m’a rendue dingue, j’étais devenue la fille qui ne pensait qu’à ça et ne parlait que de ça. Désormais, je connais par cœur la liste de mes aliments interdits, autorisés et tolérés et j’avise au jour de jour en fonction de mes envies et de là où je déjeune ou dîne.

Marion rocks course a pied

– L’alcool et toi ?

Ben, c’est un peu pour ca que je continue de courir malgré la boxe : faut bien compenser les soirées bières et vin rouge ! A chaque fois que je dis : « j’arrête de boire » avant une course officielle, je craque. Je suis nulle, zéro motivation, j’aime trop boire un petit verre, c’est social, ça me rend heureuse. Et la c’est le grand début de la saison du vin chaud alors…

– La pizza 4 fromages / le kebab et toi ?

Beurk : j’ai vraiment de la chance, j’aime pas ça. La pizza doit être super quali (genre Ober Mamma) pour que je daigne y toucher !

– Tu t’entraînes en vacances ?

C’est encore mieux ! Surtout en famille : on se motive tous, on chausse les baskets et hop on découvre de nouveaux endroits et paysages !

Et puis, pas obligé de courir. En vacances, je marche énormément, je fais du vélo, de la rando, du surf si je suis dans le bon pays… Tout est bon pour se bouger !

– Ton lieu préféré pour t’entraîner ?

Dans la nature ! Je crois que je vais me mettre au trail d’ailleurs. La course en ville c’est génial car facile d’accès, mais je souffre beaucoup du manque de verdure et de plaisir. Slalomer entre les piétons (fumeurs !) et les voitures sur les trottoirs, c’est chiant à force.

– Ton lieu préféré pour ne rien faire ?

La plage : lire, lire, lire… Et se baigner quand il fait trop chaud.

– Ton lieu d’évasion préféré ?

A Paris, c’est mon appart. C’est con mais, on passe tellement de temps dehors à socialiser sans cesse à Paris que mon appart est un lieu sacré où je peux glandouiller, rêvasser, écrire, penser, me reposer… C’est plus une évasion mentale que physique.

Quand je vivais en Inde en revanche, je prenais le bus pour quitter Chennai et j’allais me ressourcer dans un village de pêcheurs à 1H de chez moi. Je bouquinais au bord de la mer, je me baignais, je mangeais d’incroyables curry et rentrai le soir toute bronzée, prête à sortir m’amuser avec les copains.

– La qualité que tu préfères chez un training partner ?

La bonne humeur. Ok pour performer et se dépasser, mais toujours prendre du plaisir. Les mauvais perdants ou ceux qui te dévalorisent, très peu pour moi !

– Et dans la vie ?

L’autodérision. Franchement, la vie est trop courte pour se faire chier à se prendre au sérieux. Rions !

– Un pays où tu voudrais vivre ? Pourquoi ?

J’aimerai bien passer quelques années d’expat en Corée du Sud, ça me brancherait bien. Pour les nouvelles tendances et technologies émergeantes, le climat, la zone géographique qui permet de faire de super voyages… Et puis j’ai ouï dire que le coréen n’étais pas si difficile à apprendre. Alors pourquoi pas ?

– Ton expérience la plus folle ?

Tenter de courir le semi-marathon de Chennai (Sud de l’Inde) en décembre 2014 ! Départ 6H, chaleur de dingue (+30° après le lever du soleil), humidité au max, pollution irrespirable.. J’ai abandonné au km14 mais l’ambiance était incroyable. Le running est en train d’exploser en Inde et il y avait tous les niveaux mais surtout tout le monde était heureux d’être là et de participer. C’était incroyable. Certains couraient pieds nus, d’autres en groupe, il y avait des champions, d’autres qui marchaient péniblement, surpris d’avoir réussi à courir autant… Beau souvenir.

– Ton livre préféré ?

Shantaram de Gregory David Roberts. La vraie/fausse histoire d’un Australien évadé de prison qui débarque à Mumbai par hasard et se retrouve empêtré dans des aventures incroyables. Des slums à la vie de gangster, bercé par un grand amour mystérieux… Ce bouquin m’a transportée.

– Ton film préféré ?

Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Qui n’a jamais rêvé de supprimer tous les souvenirs douloureux d’une rupture difficile ?

– une citation qui te motive au quotidien ?

A chaque jour suffit sa peine.

Ca paraît triste, mais ça ne l’est pas ! En fait, je suis OK pour me lamenter et me plaindre un petit peu. Mais geindre pour geindre… Ca va. On verra demain, zen, on respire. Et on avance !

– Un / une athlète que tu admires ?

Tous les athlètles de handisport : leur détermination et leur rage de vaincre me fout une claque. On est parfois à se plaindre de pas être en forme ou de ne pas avoir la motivation de sortir faire un footing. Mais d’autres sont amputés, handicapés, et déchirent tout sur leur passage. Une belle leçon d’humilité et de dépassement de soi.

– La chanson qui te motive le plus ?

Disons que les tubes des 90s ne comptent pas, sinon ce serait trop facile ! Hey Ya de Outkast est indétrônable mais en ce moment, je dirais que Lean On de Mo et Major Lazer me donnent la pêche !

– Ton mot préféré ?

Dormir ? Haha.

– Ta devise ?

Je n’ai pas la foi, mais je crois au destin. Toute chose arrive pour une bonne raison, même les évènements les plus infâmes. Ca me permet d’accepter ce qui se passe avec plus de recul.

– Un mot pour la fin ?

Bon, promis le week-end prochain j’arrête de boire ! Tu reveux une bière ?

Merci pour tes réponses et ta bonne humeur ! 🙂
Retrouvez de toute urgence Marion sur son blog Marion Rocks !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *