CoursMetrage : Quand courir devient synonyme de souvenirs !

Aujourd’hui, une interview un peu différente des dernières que vous avez pu voir sur Faster Today ! Nous échangeons avec Charles-Henri, officiant pour Cours Métrage ! Il nous donne ici sa vision de la course, ses prochains objectifs, et nous parle un peu plus de ses projets. C’est parti ! 

Hello Charles-Henri, tu nous parles un peu de toi, et de ton histoire avec la course à pied ?
Bonjour à toi Jeremy. Tu commences fort avec cette question.
Je vais essayer de faire simple. Tout a commencé en 2011 où je courrais le dimanche pour faire une activité en couple, histoire de passer un peu du temps avec ma copine de l’époque.
Je n’aimais pas cela mais je le faisais pour elle. Puis lorsque cette historie s’est achevée, j’ai commencé à courir pour rattraper le passé si l’on peut dire.
Essayer de la croiser car je ne me résignais pas à l’avoir perdue mais je ne la croisais pas sur l’heure de run habituelle. Alors j’ai commencé à courir sur d’autres horaires et l’engrenage s’est mis en route je ne la croisais toujours pas alors j’ai continué à courir sur ces horaires en ajouter un run tout les matins de la semaine pour suivre le trajet de tram habituel qu’on prenait pour aller travailler.
Suivre un tram ça demande de l’effort petit à petit j’allais toujours plus loins. Et ce n’était plus vraiment le passé que j’essayais de rattraper mais plutot d’en faire toujours plus.
J’ai commencé à m’inscrire au run du Midi au travail pour travailler mon cardio et mon endurance tout en ne courant plus seul.
img_0526
Voici un petit texte que j’ai retrouvé dans mon calepin qui résume bien la situation :
En février je courais pour rattraper le passé.
En mars je courais pour ne pas être ridicule en courant avec les collègues
En avril et mai je courrais pour évacuer durant les révisions
En juin je courais pour mon bien être
Et maintenant je cours pour faire des courses le week-end
J’aime courir.
Au bout de 3 mois j’ai fait mon premier semi en 1h42 j’en étais fier.
Doux bitume dont je frôle la peau à chaque fois que j’enfile mes baskets
Ton corps que je piétine
Aussi infini soit-il 
Je ne gagne pas 
Mon mental se renforce, et mon esprit se libère
Tu es le doux terrain de ma délivrance.
La machine était en route. L’endorphine faisait son travail, chaque jour un run. C’est dingue comme le mental peut avoir un impact sur l’effort !
J’appelais mon run du samedi ma sortie longue car il faisait 19km que j’essayais d’achever dans un temps toujours plus court.
Bien plus qu’un besoin cette activité que je n’affectionnais pas au depart était devenue une nécessité pour me canaliser.
Petit à petit j’ai aspiré à de nouvelles sensations, de nouveaux plaisirs avec la course à pied. Comme la découverte de nouveaux lieux par exemple.
Tu as commencé surtout pour perf et pour te prouver des choses (comme beaucoup d’entre-nous) mais maintenant, tu as une toute autre démarche ! Tu cours plaisir, tu filmes, tu crées de beaux souvenirs. Explique-nous !
En effet il y a 3 mois de cela le projet coursmetrage est né.
img_0722
Je partais avec ma voiture le week-end pour visiter des villes en courant.
Des snaps en découlaient et la startup dans laquelle j’étais en stage de webdesign m’a proposé de monter une Chaîne YOUTUBE consacrée à la course à pied.
Le projet au départ me paraissait compliqué. J’aime dissocier les choses et me dire que mon plaisir devienne mon activité principale n’était pas envisageable puis je me suis pris au jeu.
Maintenant j’aspire à devenir un reporter running, chose qui n’est pas si simple.
Il ne s’agit pas de courir de filmer et de poster non il s’agit d’intéresser les gens non pas seulement ceux qui court mais aussi les autres. De faire des interviews pour récolter le maximum de témoignages. L’année 2017 sera l’année de coursmetrage je le sens.
Il y aura du testing, du run, et des intériews. Par ailleurs je ne sais pas si tu connais Exohealthfit enfin Yoann, il a une méthode de training vraiment remarquable j’aspire à travailler avec lui, prendre soin de son corps c’est primordial.
(Note de La rédaction : Yoann, notre petit lapin gainé est effectivement bien connu des runners parisiens, et nous espérons que bien plus le découvriront dans les années à venir !)
Tes prochaines courses ce sera quoi ?

Voici pour le début du calendrier 2017

1er Janvier Semi-Marathon de Zurich
8 Janvier Prom’Classic de Nice 10Km
14 Janvier Cross Ouest France
22 Janvier 10Km du 14ème
28 Janvier Foulées de Malakoff
5 Février Foulées de Vincennes
12 Février Odlo Crystal Run
18 Février Course de la Saint-Valentin
19 Février Semi-Marathon de Cannes
28 Février Semi-Marathon de Naples
(Note de Jérémy : Oui, il court beaucoup, on sait… on a arrêté d’essayer de le suivre nous avec l’équipe !)
Tu as aussi pas mal de projets dans l’univers de la course à pied ! Tu nous expliques ça pour ceux qui lisent et qui voudraient te rejoindre pour monter tout ça ?
Effectivement j’aimerai mettre en place un maraude run ;  chose qui n’est pas si simple avec le plan vigipirate actuel.
Où l’on partirait avec un sac de nourriture en passant par des points stratégiques où se situe les sans abris pour leur livrer à manger. Une sorte de run solidaire si tu préfères.
Dans un aspect plus proche de coursmetrage j’aimerai réaliser une webserie consacrée au running, où je suivrais à la fois des teams mais aussi des athlètes dans leurs entraînements.
Quelqu’un qui part de 0 et qui veut commencer aujourd’hui, tu lui conseilles quoi ?
Dans un premier temps d’aller dans une boutique où il pourra analyser sa foulée et connaître le type de chaussures running qui lui correspond. Car trop de personnes commencent n’importe comment,  avec la paire de basket qui est dans le placard en se disant ça suffira pour aller courir le dimanche matin,  sauf que ce n’est pas bon.
Il faut prendre soin de son corps et faire les choses comme il faut et non à moitier.
Apres cette étape je conseille d’intégrer une petite team peu importe laquelle mais où il pourra évoluer à son allure tout en rencontrant de nouvelles personnes car c’est ca aussi l’esprit running.
Ne pas courir seul bon nombre de personnes débutent il ne faut pas se dire que les autres iront plus vite que nous.
Un mot de la fin ?
Vivre la vie côté running non pas pour le RP mais pour l’esprit qui découle de cette activité. Du fun en sommes !
Merci Charles-Henri d’avoir répondu à nos questions.
N’hésitez pas à le retrouver sur Instagram, sur Facebook et bien entendu sur Youtube
On vous laisse d’ailleurs avec l’une de ses vidéos !


Vous avez aimé cet article ? Rejoignez-nous sur Facebook pour en discuter ! 

PS : Vous pouvez aussi télécharger nos 2 guides

– Le renforcement musculaire pour les débutants
– Courir ses 5 premiers km quand on part vraiment de nulle part.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *