(COMPTE RENDU DE COURSE) Semi-Marathon de Bordeaux 2017

Tout a commencé comme ça : Mymy, on fait le semi de bordeaux ? – OK ! – Une fois de plus, je me laisse balader par bambi dans ses plans course à pied… j’aime bien, elle organise mieux que moi donc ça détend. Oui j’suis une quiche en organisation de trucs perso. Genre vraiment. Bref, tout ça pour te dire quoi ? On est parti en week-end, y’avait des canelés, de la course, des copains, de beaux RP et tout et tout… bouge-pas, j’te raconte comment on a couru le Semi Marathon de Bordeaux 2017 !

Tout commence…. j’sais plus c’était il y a longtemps en fait. Ça devait donner environ ça niveau dialogues :
– Bambi : Mymy, semi-marathon de bordeaux by night, t’es chaud ?
– Poussin : C’est quand ?
– F : 15 avril au soir.
– J’suis dispo ce soir là ?
– Ouvre ton agenda imbécile…
– Tu le connais mieux que moi…
– La semaine d’avant c’est le Marathon de Paris et la semaine d’après on a des anniversaires, oui t’es dispo… tu saoules. (Quand ta meilleure pote te sert aussi d’agenda)
– Ok j’suis chaud.

Et nous voilà parti dans le train à bestiaux, rempli d’Adidas Runners pour Bordeaux !

Pour la prépa, on reviendra…

Deux sorties longues dans les pattes la semaine d’avant, malade comme un chien, de nuit, n’ayant pas fait de semi officiel depuis des mois, aucune prépa du tout… bon, va pas falloir s’attendre à faire des miracles, mais la ville est belle, oublie la tête et prends du plaisir.

C’était un peu ça le deal. Y aller en mode récup pour bambi, et comme je pouvais pour moi.
Certains des présents cherchent des RP, d’autres font le marathon, grand bien leur fasse, j’ai pas les jambes moi.

J’ai l’impression de trottiner sur deux rondins de bois quand je déroule les jambes la veille, j’aurais pas du bosser cette transition medio 2 jours avant…

Bref : AU MENTAAAALLLLLLLLL.

Dossards récupérés, le village est cool mais pas bien grand, bonne ambiance à priori… à demain !

Le jour de la course

Un semi à 20h, c’est pas si évident que ça (et tout mon respect à ceux qui se lancent dans un marathon nocturne…)

Il faut gérer tout un tas de paramètres :

– Alimentation avant course
– Alimentation après
– Anticiper la météo

Tu vois l’idée.

Moi comme un couillon : Nan mais t’inquiète, j’ai l’habitude de courir à jeun, 2 barres de céréales à 16h pour le goûter, et j’y vais au talent.

J’te raconte après, le talent ne marche qu’un temps.

Ne pas trop marcher le jour J, se reposer, puis attendre quoi.

Oh c’est long d’attendre sa ligne de départ jusqu’à 20h… Quelle drôle d’idée !

La course en elle-même

19h : Rejoindre les AR pour la photo de groupe.
19h05 : Ne pas les trouver, suivre bambi à 5’/km qui les cherche, se cramer les jambes avant le semi.
19h06 : S’engueuler.
19h07 : Se rendre compte qu’on est passé devant eux 6 fois.
19h09 : La photo.
19h30 : Se positionner devant son SAS.
Attendre.
Attendre.
Attendre.
Attendre.
(Pour l’organisation de la course, faudra revoir deux-trois trucs les gars…)
20h : Heure du départ théorique, on nous autorise à entrer dans nos SAS.
20h15 : Départ à l’arrache, les semi et les marathoniens mélangés.

A ce moment de la course, je n’ai encore aucune idée de ce que je vais faire : Partir en EF ? Chercher un RP au culot ? Travailler le seuil ? Will see au bout d’un ou deux km…

Km 1 : Oh c’est joli bordeaux de nuit, tiens j’vais pas me faire trop mal et j’vais profiter du paysage pour une fois hihi.
Km 3 : Ok un pont, oh ça monte, oh ça pique, petit check du cardio – ah nan ça va.
KM4 : J’ai encore envie de me moucher.
KM4,1 : Pareil.

Finalement, j’opte pour me caler à 160 BPM jusqu’au 10-12 / Monter à 165 jusqu’au 14-15, 170 jusqu’au 17-19 et lâcher le compteur à la fin. (En gros, j’oscillerai entre l’AS42 et l’AS21 tout le long)
FC Moyenne sur la course : 166 (Soit environ ce que j’ai sur Marathon).

Réconciliation avec la distance.

Le parcours est beau mais vraiment pas évident, beaucoup d’angle droit, de relance, de côtes, de faux plats et de pavés. Ne venez pas ici pour chercher un record, mais simplement pour admirer la ville de nuit et prendre du plaisir.

Niveau ravito : encore ces foutus gobelets. Faudra m’expliquer comment on peut boire en courant avec ces trucs… S’arrêter ? Bah oui, pour se bouffer une bonne grosse montée de lactique hihi.

Conclusion : l’organisation moyenne est CLAIREMENT rattrapée par la beauté de la ville, la motivation sans faille des spectateurs, et le fait d’être en week-end entre copains.

Fin de course en 1h51’45 » à la montre, c’était cool, j’ai pas souffert, et j’suis pas si loin que ça de mon temps. Pari réussi avec une espèce de sinusite en phase terminale (un garçon quand il est malade, vous savez bien…) .

Courir chercher sa consigne, retrouver bambi congelée !

D’ailleurs parlons-en de Bambi…

J-6 : Marathon de Paris bouclé sous la chaleur en 3H21
Le secret c’est que le petit faon en a sous la patte et n’aime pas vraiment courir à seuil même en compétition.. 😉 du coup, ce n’est pas le marathon qui l’empêchera de courir ce semi-marathon nocturne.
J-1 : Quand elle croise ses copains/machines AR, elle reste perspicace et sincère « je ne forcerai pas ; ca donnera ce que ca donnera ! »…
Elle n’avait pas couru depuis 5 jours (post marathon me direz-vous, mais Bambi c’est Bambi..)
Journée de visites et de dégustation (repas complet, cannelés..) qui se termine sur un déroulage de jambes le long de la Garonne et un petit verre de rouge/pasta.. Parce que, POUR ELLE, cela ne changera rien ! Oui, moi aussi, ca m’énerve… (Quand je bois 2 verres de rouge j’ai des crampes en courant…)
J-J : Elle aussi a souhaité limiter le piétinage gratuit pour (tout de même !) arriver en forme sur la ligne de départ.
19H30, Fran est dans son sas préférentiel avec 4 copains AR qui visent de jolis chronos et aperçoit de grands coureurs connus. Elle sait déjà que le début de course sera rapide mais est détendue (pour une fois… !)

Déambulant/sautillant dans les rues bordelaises ; elle se laisse porter par les encouragements omni présents « allez Madame, t’es dans les premières » .. les quelques AR qui ne courent pas, sont là eux aussi !
Sauf que son « je ne regarderai pas vraiment la montre » l’amène à la regarder à la deuxième montée de pont à hauteur du KM18 ; constat d’une allure en 4’14 .. « ah tiens, j’suis à l’aise même si j’ai soiiiiiif, bref, c’est bientôt terminé »
Elle aussi n’arrive pas à boire dans ces foutus gobelets…
Bref, elle claquera finalement un sub 1H30 avec un sprint final en 3’26. NORMAL.

Je l’ai retrouvée fraîche comme un gardon, as usual (165bpm de moyenne, 75% FCM max, tout va bien….)

Capture d’écran 2017-04-18 à 10.35.31

Capture d’écran 2017-04-18 à 10.34.58

Tout ne s’arrête pas là…

L’après-course… la gestion de l’alimentation

Bah oui, sinon c’est trop facile.

Sur le coup, pas faim, tout va bien, on va au restaurant après, ça viendra bien.

Sauf que : sueurs froides, yeux qui creusent, nausées, tremblements, 2 neurones qui se battent en duel pour parler… oh, une hypoglycémie.

Rien de grave et ça passera en quelques heures, mais je l’ai pris de plein fouet dans la tête, comme un petit coup de batte de baseball faite en insuline !

Tout ça pour dire : attention à vous en après course (et pendant aussi d’ailleurs). On ne sait jamais 🙂

Tu reviendras ?

Pour un semi : carrément.
Pour un marathon nocturne : jamais de la France.

Félicitations à tous les finishers, à ceux qui ont essayés, ceux qui ont réussis, ceux qui ont eu des RP, ceux qui ont couru pour le plaisir. C’était cool, et c’est aussi ça la course à pied, un sport de copains, d’équipe, de plaisir, de dépassement de soi.

Et vous, qu’est-ce qui vous anime ?

PS : Vous avez été nombreux, qu’on se connaisse ou non à être présents sur cette course ! Vous avez envie d’y ajouter un paragraphe, votre ressenti ? N’hésitez pas, envoyez-moi un petit message que l’on fasse une mise à jour avec votre retour, vos photos et tout et tout.

———————————————————

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez-nous sur Facebook pour en discuter ! 

PS : Vous pouvez aussi télécharger nos 2 guides

– Le renforcement musculaire pour les débutants
– Courir ses 5 premiers km quand on part vraiment de nulle part.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *